Université de Liège - bicentenaire

Konventionen und Tabubrüche. Theodor Storm als widerspenstiger Erfolgsautor des deutschen Realismus

Fichier 1
Tous les
événements

En 2017, deux bicentenaires se croisent, celui de l’Université de Liège et celui de la naissance de l’auteur allemand Theodor Storm (1817–1888), l’un des grands représentants du réalisme allemand.

Le colloque intitulé « Konventionen und Tabubrüche – Theodor Storm als widerspenstiger Erfolgsautor des deutschen Realismus » peut être considéré comme le couronnement des recherches consacrées depuis 30 ans à cet auteur au sein du service de littérature allemande à l’ULiège. Selon la tradition liégeoise des recherches sur Storm, préconisant une lecture philologique des textes, le colloque visera à montrer comment l’auteur se positionne par rapport aux normes et prescriptions de son époque, comment il les ignore ou en prouve l’absurdité, alors qu’il les respecte aussi à certains égards, entre autres pour accéder à un succès littéraire. Ainsi, la thématique des « tabous » permettra de questionner les textes dans leurs dimensions esthétiques, historiques, sociales et médiatiques ainsi que d’aborder le problème de la considération littéraire de l’œuvre de cet écrivain qui, de son vivant, faisait partie des auteurs particulièrement appréciés par un large public de lecteurs.

Parmi les conférenciers invités, nous avons l’honneur de compter des experts internationaux tels que Philipp Theisohn (Professeur à l’Université de Zurich et président de la « Theodor-Storm-Gesellschaft »), Christian Demandt (Directeur du « Theodor-Storm-Zentrum » à Husum), Heinrich Detering (Professeur à l’Université de Göttingen et président de la « Deutsche Akademie für Sprache und Dichtung »), Regina Fasold (Directrice du musée « Theodor Storm » à Heiligenstadt) ainsi que des chercheurs et chercheuses renommés du Royaume-Uni, d’Allemagne et de Belgique. Le colloque commencera par une conférence de Christoph Brüll (F.R.S.-FNRS/Université de Liège) qui sera centrée sur les rapports entre Liège et l’Allemagne ainsi que sur les rapports entre conventions et tabous au XIXe siècle.